Interview du Conseiller d’État Laurent Kurth

Laurent Kurth

Quel est le principal bénéfice d’une CCT pour le personnel hospitalier?

Le domaine de la santé est soumis à de fortes pressions. Pour le personnel, c’est l’assurance de connaître ses conditions de travail. Quand des changements importants interviennent, comme des déplacements ou même des fermetures de site, comme cela a été le cas à la Béroche, des conditions très claires sont définies et les conditions d’un éventuel plan social ont déjà été négociées. On ne passe pas des années à discuter. Je considère également que cette stabilité, dans un monde hospitalier très agité, constitue un socle à partir duquel nous pouvons apporter un peu de sérénité et bâtir l’avenir.

Continuer la lecture de « Interview du Conseiller d’État Laurent Kurth »

Votations du 26 novembre 2017: La tournure que prend la campagne oblige la Commission faîtière à sortir de sa réserve!

Le 26 novembre 2017, le peuple neuchâtelois sera appelé à se prononcer sur l’avenir de la CCT Santé 21. La Commission faîtière de ladite CCT, représentante des partenaires sociaux signataires, a communiqué au début de la campagne sa position, affirmant qu’elle n’entrait pas en campagne, dans un objectif d’évidente impartialité. Cependant, quatre faits de campagne survenus dans les dernières semaines l’obligent à sortir de sa réserve ; la Commission faîtière marque ici son étonnement face à des propos clairement mensongers.

S’il était entendu que la campagne serait animée et que la Commission faîtière a pleinement conscience qu’en temps de votation certains chiffres sont  parfois détournés, elle s’étonne du manque de retenue de certains interlocuteurs. Quatre axes sont particulièrement mal à propos :

Continuer la lecture de « Votations du 26 novembre 2017: La tournure que prend la campagne oblige la Commission faîtière à sortir de sa réserve! »

Parlons CCT avec Henri-Jean Tolone

Docteur en marketing et en diplomatie géopolitique, Henri-Jean Tolone est un expert en négociation à la renommée internationale. Son cabinet traite 100 à 150 négociations par année, parmi lesquelles figurent de nombreuses CCT.

 

Extraits

«J’aide les entreprises à savoir ce qu’elles veulent et essayer d’optimiser leurs chances de l’obtenir.»

«Le politique n’a rien à voir avec le monde du travail. Il peut organiser la loi qui le régit. Mais le monde du travail n’appartient pas au politique.»

«Est-ce une paix armée ou désarmée? La CCT peut permettre, peut-être, de désarmer la paix et donc de la rendre plus durable.»

«La CCT c’est le moyen d’appliquer au mieux la loi et les intérêts tant des entreprises que des salariés. La CCT c’est le moyen de garantir que tout le monde tire dans le même sens.»

«Il se pourrait qu’un jour il n’y ait pas de CCT. C’est envisageable. Le problème est relativement simple, nous reviendrons à la loi rien que le loi. Problème: cette loi n’est plus du tout adaptée aux conditions de travail ou de relations entre employeurs et employés.»